Partager cet article :

SPM

Maux de tête, seins tendres, sautes d'humeur, fatigue… Ces symptômes font partie de ceux attribués au syndrome prémenstruel (PMS), un ensemble d'indices physiques et émotionnels dont souffrent de nombreuses femmes au cours des jours précédant leurs règles.

Les manifestations cliniques du SPM varient et il n'y a pas de cause connue, ce qui rend le diagnostic difficile. Si on enregistre systématiquement les symptômes et leur modification, un tel journal peut être très utile pour évaluer la fréquence, le moment et la gravité des manifestations du SPM. Cela facilitera la détermination du moment où il est nécessaire de consulter un médecin.

Parfois les symptômes du SPM peuvent indiquer un problème de santé, tel qu'un trouble de la thyroïde.


Il faut noter que de nombreux symptômes du SPM chevauchent également les signes de la grossesse.

Le trouble dysphorique prémenstruel, où TDPM,, est une version plus sévère du syndrome prémenstruel. Les symptômes du TDPM sont similaires à ceux du SPM, mais ils sont assez intenses pour gêner au travail, aux activités sociales et aux relations, ce qui amène aux besoins de la prise des médicaments.


Il n'y a pas de médicament particulier contre le PMS. La meilleure façon de traiter ce problème, c'est de vous connaître et de vous renseigner sur le fonctionnement de votre corps. Prendre soin de son corps est un excellent remède contre le syndrome prémenstruel. Reposez-vous suffisamment et libérez-vous de temps en temps des facteurs de stress quotidiens. Une alimentation saine et des exercices modérés sont également essentiels pour votre bien-être.

Que dit la science à propos du syndrome prémenstruel? Combien de temps cela dure-t-il? Pour savoir plus sur le syndrome prémenstruel, lisez un article en anglais ici.

Avec l'appli WomanLog, vous pouvez suivre votre cycle menstruel. Téléchargez WomanLog maintenant!

Download on the App Store

Get it on Google Play

Partager cet article :
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/027795369290118A
https://www.webmd.com/women/pms/pms-vs-pmdd#1
http://www.rrasmq.com/publications/Revues_de_presse/2013-09.pdf
https://americanpregnancy.org/first-year-of-life/baby-blues/
https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/premenstrual-syndrome/symptoms-causes/syc-20376780
https://www.eurekalert.org/pub_releases/2007-07/uonc-sfh071707.php
https://my.clevelandclinic.org/health/articles/9132-premenstrual-dysphoric-disorder-pmdd
https://www.independent.co.uk/life-style/health-and-families/features/is-pms-real-the-tale-of-the-premenstrual-monster-and-its-meaning-10206576.html
De nombreuses femmes mettent parfois de côté leurs bonnes habitudes alimentaires et se livrent à des fringales de glucides, de graisses et de sucres. Toujours à peu près au même moment: peu de temps après l'ovulation. C'est scientifiquement prouvé que c'est lié au cycle menstruel.
Bien que la menstruation soit un processus cyclique tout à fait normal pour une a femme, elle peut pourtant provoquer un certain inconfort. Il existe de nombreuses façons de réduire les douleurs menstruelles, mais avant d’agir, il est important de comprendre ce qui fait mal et pourquoi.
La gestion de vos règles prend du temps et ça coûte. Beaucoup de femmes ont toujours sur eux tout ce qui est nécessaire - au cas où une amie, une collègue ou même une inconnue dans les toilettes publiques se retrouverait dans une situation difficile.