Cycle



Douleur, fatigue, maux de tête, ballonnement d'estomac… Selon les femmes, la période des règles est plus ou moins délicate, car elle s'accompagne souvent de nombreux «effets secondaires» désagréables.
Au cours des règles de nombreuses femmes souffrent de fatigue accrue et ont également des problèmes de sommeil. Comprendre ce qui provoque la perte d'énergie peut aider à la réduire et aussi peut rendre le sommeil plus doux et profond.
Beaucoup de jeunes filles se sentent mal préparées pour leurs premières règles. Bien que la plupart aient une idée générale à quoi s'attendre, la peur et la gêne sont bien trop fréquentes.
La ménopause est la période de la vie d'une femme quand ses règles s'arrêtent, ainsi marquant la fin de la fonction reproductive de son corps. Ces changements peuvent être compliqués et difficiles à accepter. Toutefois, comme pour toute autre transformation corporelle inévitable, d'être informé et comprendre ce qui se passe aident à faciliter le processus et à gérer les symptômes.
Le cycle menstruel, c' est plus que d'avoir ses règles tous les mois. Cela comprend également des changements corporels visibles et invisibles, vous affectant plus que vous ne le pensiez.
La gestion de vos règles prend du temps et ça coûte. Beaucoup de femmes ont toujours sur eux tout ce qui est nécessaire - au cas où une amie, une collègue ou même une inconnue dans les toilettes publiques se retrouverait dans une situation difficile.
On considère que la durée moyenne du cycle menstruel est de 28 jours. Cependant, si votre cycle est plus long ou plus court, il peut aussi être normal s'il est plus ou moins régulier.
Maux de tête, seins tendres, sautes d'humeur, fatigue… Ces symptômes font partie de ceux attribués au syndrome prémenstruel (PMS), un ensemble d'indices physiques et émotionnels dont souffrent de nombreuses femmes au cours des jours précédant leurs règles.
De nombreuses femmes mettent parfois de côté leurs bonnes habitudes alimentaires et se livrent à des fringales de glucides, de graisses et de sucres. Toujours à peu près au même moment: peu de temps après l'ovulation. C'est scientifiquement prouvé que c'est lié au cycle menstruel.