Partager cet article :

Seins et allaitement

La poitrine est la première concernée par les fluctuations hormonales liées à la grossesse, la période d’après-grossesse et à l’allaitement, néanmoins il existe différents moyens pour en prendre soin.

L'apparition des seins chez une fille a lieu au début de la puberté, alors que les ovaires ont commencé à produire des hormones sexuelles, la progestérone et les œstrogènes. La quantité de tissus adipeux augmente et des glandes mammaires se forment, ainsi la poitrine prend du volume.

Au fil des années, sous l’effet de la grossesse, de l’âge et de la variabilité du poids, les seins ont tendance à s'affaisser car la peau et les tissus qui les soutiennent peu à peu perdent de leur élasticité. Puisque il n’y a pas de muscles dans la poitrine, il n’est pas possible de la renforcer par les exercices physiques, cependant muscler des pectoraux peut améliorer l’aspect des seins.



Ce n’est pas l’allaitement qui abîme des seins, c’ est pourtant la grossesse qui les modifie.

Un bon soutien-gorge est un investissement incontournable pour limiter les contraintes pendant 9 mois et durant l’allaitement. Il doit être fonctionnel et de bonne taille suivant l’évolution des seins, sinon il peut provoquer des douleurs de dos ou endommager la posture.

Afin de prévenir les vergetures, on peut appliquer des crèmes augmentant l’élasticité de la peau. Pour éviter des lésions au niveau du mamelon ou de l'aréole, après chaque tétée, il est souhaitable de rincer les seins sans utiliser du savon.

Après le sevrage, l’apparence des seins dépend de l’âge de la femme, de la capacité des tissus à se régénérer ainsi que d’autres facteurs. Si le changement de taille ou de forme est important, on peut envisager la chirurgie esthétique.

Pour en savoir plus sur les spécificités anatomiques et la taille des seins, les massages, les exercices et produits de soin, lire en anglais ici

Partager cet article :