Partager cet article :

Vivre avec le vaginisme

Le vaginisme touche environ 0,5% de toutes les femmes. Il s’agit d’une condition dans laquelle les muscles autour de l’ouverture vaginale se contractent involontairement, rendant toute pénétration incroyablement douloureuse voire impossible.

Les femmes souffrant de vaginisme peuvent avoir des difficultés à établir des relations sexuelles. Elles peuvent se sentir dysfonctionnelles ou ne pas pouvoir satisfaire leur partenaire. Le fait d'accepter et de soutenir peut avoir un effet positif, vu que le vaginisme joue un tel rôle psychologique.

Le vaginisme est classé primaire si la femme qui en souffre a toujours eu cette condition, et secondaire si les rapports sexuels avec pénétration étaient possibles à l’époque, mais ne les sont plus. Il faut de noter que le vaginisme a un large spectre de manifestations et que, par conséquent, les classifications primaire et secondaire peuvent être quelque peu restrictives, mais les symptômes peuvent indiquer d'autres problèmes. Si vous ressentez une douleur ou un inconfort en faisant l’amour, consultez votre médecin.

Les symptômes physiques du vaginisme comprennent une sensation de brûlure et une de résistance dans les organes génitaux pendant les rapports sexuels ; douleur dans les parties intimes du corps persistante sans cause apparente; inconfort ou douleur dans les organes sexuels persistants après l'accouchement. Les causes possible du vaginisme: infections vaginales à levures ou les infections urinaires, MST, viol, ménopause ou autres; spasmes musculaires et difficultés de la respiration.


Les symptômes psychologiques comprennent la honte, l’insécurité, la peur et / ou l’évitement des relations sexuelles, la perte de l’appétit sexuel, le sentiment de devoir mentir à son partenaire au sujet des relations sexuelles, de se sentir mal à l’aise sur des sujets relatifs à la pénétration de toutes sortes.

Le vaginisme n'est pas un problème qui peut être volontairement ignoré, et le traitement prend du temps et de la patience. Si le traitement est cohérent et persévérant, un rétablissement complet (et permanent) est possible, peu importe si le problème dure depuis des mois, des années ou des décennies.

La dyspareunie est-elle la même chose que le vaginisme? Le vaginisme empêche-t-il les femmes d'avoir l’orgasme? Pour savoir plus sur ce thème, lises un article en anglais ici.

Avec l'appli WomanLog, vous pouvez suivre votre cycle menstruel. Téléchargez WomanLog maintenant!

Download on the App Store

Get it on Google Play

Partager cet article :
https://www.evidentlycochrane.net/vaginismus-ruining-sex/
https://www.hse.ie/eng/health/az/v/vaginismus/treating-vaginismus.html
L'intimité est l'un des aspects les plus complexes, fascinants et gratifiants de la connexion humaine. En général on parle d'intimité physique et émotionnelle dans les relations amoureuses, mais on peut également partager une intimité intellectuelle et spirituelle. Bien que l'idée d'intimité soit assez simple à comprendre, de nombreux facteurs différents peuvent contribuer à un lien intime.
La contraception hormonale ne va pas pour toutes les femmes – certaines souffrent des effets secondaires, d’autres tout simplement ne sont pas à l’aise avec l’idée de corriger les fonctions corporelles de manière aussi fondamentale.
Nous vivons dans une société où le sexe est considéré comme une partie normale et nécessaire de la vie. C'est le résultat d'un effort de plusieurs décennies pour surmonter les sentiments profondément enracinés de honte et de culpabilité associés à la sexualité. Parce que la sexualité est si intime et si conséquente, elle a conduit à des problèmes d'organisation sociale tout au long de l'histoire humaine. Le sujet est tellement chargé de moralisation parce que c'est un thème évident à aborder lors de l'établissement de normes sociales.